Retour accueil

Biographie

Née en Bretagne, Anne Bihan s’envole pour la Nouvelle-Calédonie un jour de mai 1989. Sa vie et son écriture sont depuis profondément traversées par cet archipel d’Océanie dont elle partage désormais durablement le destin. Se tenir entre, poème paru en 2009 dans la revue La Traductière, s’attache à explorer ce « je pluriel » qui est le sien.
 Poète et dramaturge, auteure de nouvelles et d’essais divers sur les écritures océaniennes, ainsi que d’un romain intitulé Miroirs d’îles, elle a été lauréate en 2003 d’une bourse du Centre national du livre pour son parcours d’écriture théâtrale, et invitée de la Comédie française en 2006 dans le cadre de la Semaine de l’Océanie. Une dizaine de ses pièces ont été créées en scène, en Bretagne, Nouvelle-Calédonie, au Vanuatu, à Wallis-et-Futuna et Tahiti. Invitée du Festival franco-anglais de poésie à Melbourne (Australie) en 2008, elle a obtenu en 2009 l’aide à l’écriture de la province Sud de la Nouvelle-Calédonie pour un recueil de nouvelles en cours de création.
 Elle est par ailleurs régulièrement publiée en revue en Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, France métropolitaine (Le Mâche-Laurier ; La Traductière ; Carnavalesques ; Sillages d’Océanie ; Episodes Nouvelle-Calédonie ; Litterama’ohi ; l’Archipel des lettres, etc.).
 En 2009, sa nouvelle Trois fragments d'épiphanie a paru dans Au nom de la fragilité : des mots d'écrivains, recueil collectif publié aux Éditions Érès sous la direction de Charles Gardou, avec le soutien de Tahar Ben Jelloun.
 Elle est membre notamment de l’Association des écrivains de la Nouvelle-Calédonie (AENC) et du Centre de géopoétique de Nouvelle-Calédonie.

Bibliographie

Théâtre et spectacles  l  Roman  l  Poésie

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Liens

Revue de presse sélective

Les acteurs

Réalisation Scsi / SkaZy