Popaï est le prix littéraire du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, attribué dans le cadre du Salon international du livre Océanien (SILO). Popaï signifie en langue paicî (région de Poindimié) « parole » et de là « histoire ».

Ce prix littéraire est né en 2005, lors de la deuxième édition du Salon International du Livre Océanien (SILO). Le prix Popaï a été initié par Mme Déwé Gorodé, alors vice-Présidente du gouvernement N-C. À l’instar des autres salons littéraires internationaux, le SILO se dotait ainsi de prix littéraires qui récompensaient les meilleures œuvres locales, dans plusieurs catégories.

Véritable gage de qualité pour les livres primés, les prix sont attribués par un jury de professionnels du livre et de la culture. Ainsi, le Popaï salue des œuvres remarquables de la littérature calédonienne. Depuis sa création, il est devenu l’un des moteurs de la production littéraire locale, considérant les parutions dans l’année qui précède l’édition en cours du SILO.

Tous les livres récompensés au fil des éditions du SILO sont disponibles en bibliothèques ou en librairies et méritent de faire partie de la bibliothèque idéale du lecteur calédonien, dans la mesure où ce sont des œuvres majeures dans le paysage littéraire du Pacifique.

Édition 2019 (édition Nord itinérante)

Annonce le 29 septembre 

  • Catégorie « Littérature » 
  • Catégorie « Documentaire »
  • Catégorie « Jeunesse » 

Édition 2018 (Nouméa)

  • Catégorie « Littérature » :
    Jenny Briffa, pour la pièce de théâtre Fin mal barrés !
    éd. Madrépores, Nouméa, 2018.
  • Catégorie « Documentaire » :
    Catherine C. Laurent, pour l’ouvrage Calédoniens – Lignes de vie d’un peuple,
    éd. Ateliers Henry Dougier, Paris, 2017.

Édition 2017 (Poindimié)

  • Catégorie « Jeunesse » :
    Dominique Berton, pour l’album Tiko et Poapi.
    Texte dea Yannick Prigent, éd. Plume de notou, Nouméa, 2017.
  • Catégorie « Littérature » :
    Ismet Kurtovitch, pour l’ouvrage de théâtre Pastorale calédonienne.
    Suivi de Monologue pour Richard,
    éd. Écrire en Océanie, Nouméa, 2017.