Invités extérieurs

Mireille VIGNOL

Mireille Vignol a vécu dix-huit ans en Australie et travaillé pendant quinze ans au sein de l’Australian Broadcasting Corporation. Elle a couvert l’actualité du Pacifique-Sud et de nombreux festivals culturels dans la région, présenté et réalisé une émission hebdomadaire d’affaires aborigènes puis de culture océanienne et réalisé Books & Writing, un programme littéraire. Depuis son retour en France en 2002, elle traduit des grands noms de la littérature australienne et océanienne, dont Kate Grenville, Witi Ihimaera, Kenneth Cook, Epeli Hau’ofa, Anna Funder, Alice Tawhai, Peter Temple, Evie Wyld, Russell Soaba, le poète Peter Bakowski… des écrivains américains comme Nickolas Butler ou Steve Stern et des auteurs de polars comme George Pelecanos, Walter Mosley, Lawrence Block, Roger Smith).

C’est la troisième fois que Mireille est invitée au SILO et elle revient avec une idée qui a séduit les visiteurs du Centre culturel Tjibaou l’an passé. Mireille est en effet une spécialiste des joutes de traduction, un concept lancé par l’association des traducteurs littéraires de France et qui vise à mettre en exergue les complexités de l’exercice. Le principe est simple : deux traducteurs reçoivent le même texte environ un mois avant l’évènement. Ils travaillent chacun de leur côté puis rendent leur copie à un arbitre. Celui-ci compare les deux versions. Il s’intéresse aux différences de style, de choix de mots, de temps, de registre de langue… « Il y en a toujours et pas des moindres », glisse au passage Mireille Vignol. Le jour de la joute, l’arbitre projette les deux versions traduites et la version originale. Il demande aux traducteurs de justifier et de défendre leurs choix. « Ce qui est intéressant, c’est que le public compare deux versions françaises du même texte, qu’il peut s’impliquer et parfois trouver des solutions meilleures que celles des traducteurs. En fin de compte, ça permet de mettre en lumière les complexités de l’exercice et le fait qu’il n’y a jamais « une » traduction. Il y a plusieurs façons d’appréhender le texte et de lui donner une voix en français. »

Mireille VIGNOL sera présente sur : Koné, Poindimié et Nouméa.

Ouvrages traduits par Mireille Vignol (liste non-exhaustive)

  • Drusilla MODJESKA : Maunten
  • Anna FUNDER : Stasiland (éditions 10/18 titre épuisé)
  • Kate Grenville : Sarah Thornhill, Le lieutenant, Le fleuve sevret
  • Kenneth Cook : Cinq matins de trop, Le koala tueur, L’ivresse du kangourou,
    Par-dessus bord, etc. 
  • Witi Ihimaera : Bulibasha, roi des gitans
  • Nickolas Butler : Le peu de foi des hommes, Retour à Little Wing,
    Rendez-vous à Crawfish Creek

VOIX EN ARCHIPEL avec Mireille VIGNOL