Invités extérieurs

Anna FUNDER

Née en 1966, Anna Funder a grandi à Melbourne et à Paris. Elle a travaillé pendant quelques années pour le gouvernement australien en tant que juriste spécialiste des droits de l’homme avant de se consacrer à l’écriture à temps complet à la fin des années 90. Anna est l’un des auteurs australiens les plus en vue du moment, et ses deux ouvrages Stasiland et All that I am (tous deux traduits en français) ont reçu une pluie de récompenses, tant au plan national qu’international. Elle collabore également en qualité d’éditorialiste avec de nombreux journaux australiens et siège au conseil d’administration du Conseil des Arts de l’Australie. Stasiland est un voyage au cœur de la Stasi, la redoutable police secrète de l’ex-RDA. Malgré la chute du mur de Berlin, cette terrible époque hante encore victimes et bourreaux. Ainsi Miriam Weber, seize ans, retenue plusieurs jours pour un interrogatoire après avoir tenté de franchir le mur. Herr Winz, nostalgique du communisme, cette époque  » bénie  » où tous avaient un travail. Ou encore Frau Paul, séparée de son fils, hospitalisé de l’autre côté du mur. Témoignages, trajectoires, Anna Funder nous entraîne au cœur d’un régime camisole, figé par la peur, qui voulait contrôler jusqu’aux pensées de ses ressortissants. Mais dans la mémoire enfouie de tout un peuple, malgré le mur de silence qui a remplacé celui de la honte, ce pays existe toujours. Stasiland a été publié dans une vingtaine de pays, traduit dans dix-sept langues et fait maintenant partie des listes de lecture de collèges et d’universités à travers le monde.

En 2012, Anna publie All that I Am (Tout ce que je suis, éd. Héloïse d’Ormesson). Avec l’avènement du Troisième Reich, l’existence insouciante de quatre jeunes Berlinois bascule. Persécutés, ils s’exilent en Angleterre. Depuis Londres, ils tentent d’alerter le monde, désespérément aveugle, sur la terrible menace que représentent Hitler et le régime nazi. Inspiré d’une histoire vraie, Tout ce que je suis met en lumière la destinée héroïque et tragique de ce petit groupe de militants qui organisent au péril de leur vie une résistance acharnée contre la cruauté indicible. Un roman puissant où amour et aveuglement se confondent dans un ballet d’ombres.

Anna parle couramment le français et l’allemand. Elle participe régulièrement à des séminaires qui traitent de la liberté d’expression ainsi que des droits des citoyens et des réfugiés. Elle est également ambassadrice de l’ONG « Le Réseau international des villes sur les réfugiés », une organisation indépendante de villes et de régions qui offrent un abri aux écrivains, journalistes et artistes menacés de persécution, faisant ainsi progresser la liberté d’expression.

Anna FUNDER sera présente à : Koné et Poindimié

Biographie

  • The Girl with the Dogs – Penguin Australia – 2015
  • Tout ce que je suis – éditions 10/18 (texte traduit par Julie MARCOT/ Caroline MATHIEU) – 2015
  • Courage, Survival, Greed – éditions Allen & Unwin Australia – 2009
  • Stasiland – éditions 10/18 (texte traduit par Mireille VIGNOL) – 2009 (titre épuisé)

Présentation d'Anna funder (en anglais)

Un commentaire

Commentaires fermés